Le burn out, ou syndrôme d’épuisement professionnel se manifeste par différents signes (qui ne sont pas tous toujours présents suivant les cas) :

– Insomnies fréquentes, fatigue persistante, épuisement,

– Difficultés à « laisser son travail derrière soi » à la fin de la journée et pendant les périodes de repos en général,

– Stress chronique et/ou pics de stress fréquents,

– Baisse d’efficacité, ce qui inscrit dans un cercle vicieux : on travaille plus longtemps pour réaliser les mêmes tâches, ce qui augmente encore la fatigue et le stress,

– Troubles de la mémoire,

– Perte de confiance en soi, en ses compétences, sentiment de culpabilité et d’inaptitude,

– Isolement social,

– Hyperactivité et/ou procrastination (les deux pouvant alterner),

– Fragilité émotionnelle, irritabilité, hyper-réactivité, ou au contraire impression de ne plus rien ressentir,

– Troubles de santé dus au stress (migraines, maux de dos, ulcères, troubles dermatologiques…),

– Addictions (tabac, alcool, somnifères, excitants…)

– Dépression

Il y aurait 3,2 millions de personnes présentant un risque de burn out en France, soit 1,5% de la population active (source : étude publiée en janvier 2014 par le cabinet de prévention des risques professionnels Technologia). Il n’est à ce jour pas reconnue comme une maladie professionnelle et n’est même pas inscrit dans les classifications médicales, il faut donc prendre ces chiffres avec distance.

Au-delà des chiffres, en cas de burn out chez un salarié, il est important dans un premier temps de se demander quelle est la responsabilité de l’entreprise qui l’emploie. Selon l’AFBO (Association France Burn Out), cette pathologie fait « toujours suite à ce qui peut être qualifié de délit au regard de la loi. »

Les entrepreneurs indépendants n’échapent cependant pas à ce phénomène qui semble prendre de l’ampleur dans toutes les catégories socio-professionnelles.

Dans tous les cas, l’hypnose peut vous aider à faire face à l’épuisement. D’une part en donnant des outils pour gérer le stress au quotidien, et à retrouver un sommeil de qualité. D’autre part, la thérapie pourra porter sur les troubles dépressifs, la dévalorisation de soi et accompagner d’éventuels changements de vie. Si vous êtes concerné et que c’est votre souhait, un travail sur les addictions (tabac…) peut également être entrepris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *